Clément Lesaffre, édité par , modifié à

Si ce début de mois de septembre rime avec la rentrée pour beaucoup d’enfants et leurs parents, d’autres en profitent pour partir en vacances. Moins de touristes, des prix plus abordables, la sensation de vivre un bel été indien… Et l’arrière-saison s’annonce plutôt bonne.

DÉCRYPTAGE

La rentrée ? Pas pour tout le monde ! Certes, après un été tourné vers l’Hexagone, des millions de Français ont retrouvé le chemin du travail ou de l’école en ce début de mois de septembre, qui oscille entre morosité et soleil toujours présent. Et après un an et demi de pandémie, nombreux sont ceux qui ont envie de prolonger l’été. Selon ADN Tourisme, l’organisme qui regroupe tous les Offices de Tourisme, plus de deux Français sur cinq ont prévu de partir en vacances ou en week-end en septembre et autant en octobre !

“Une clientèle assez régionale”

Du côté des Gîtes de France, par exemple, le taux d’occupation atteint 50% en septembre, 13 points de plus qu’en 2019. Cela pourrait encore grimper. “Aujourd’hui, plus que jamais, les gens réservent vraiment à la dernière minute, ils attendent de voir la météo et les conditions de circulation”, assure Sylvie Pellegrin, présidente des Gîtes de France. “On a donc une clientèle assez régionale, ce qui est nouveau. On a quand même des Bretons qui vont dans le sud de la France, et inversement, mais on a découvert une clientèle assez locale, qui va à seulement 100 ou 200 kilomètres de chez elle pour changer d’air.”

Dunkerque, Le Havre…

Après un été passé majoritairement à la plage, pour septembre, les Français optent plutôt pour les villes. Parmi les destinations les plus prisées sur Airbnb pour les prochaines semaines, à côté d’Anglet et Dieppe, figurent des villes comme Dunkerque, Béthune, Roanne, Le Havre ou encore Châlon-sur-Saône.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *