Océane Théard, édité par Margaux Baralon

Les prix à la pompe risquent de faire peur à certains automobilistes : jusqu’à 1,78 euro le litre de SP95, 1,90 euro pour le SP 98… Des hausses liées à celle du prix du pétrole, après une baisse engendrée par la pandémie de coronavirus.

C’est le dernier week-end de retour des vacances, et alors que Bison futé annonce une journée classée orange dans le sens des retours, il est fort probable que beaucoup de Français s’arrêtent faire votre plein. Mais attention aux mauvaises surprises : les prix à la pompe ont tendance à s’envoler en ce moment. Jusqu’à 1,78 euro le litre de SP95, 1,90 euro pour le SP 98. Mais pourquoi cette hausse ?

“Si vous payez plus cher votre essence, c’est essentiellement dû à la hausse des prix du pétrole, qui ont retrouvé les niveaux qui étaient les leurs avant la pandémie”, explique Philippe Chalmin, économiste spécialisé dans les matières premières. “Pendant la pandémie, les prix avaient beaucoup baissé parce que la consommation mondiale avait diminué.”

Un accord pour réduire la production

Souvenez-vous : en avril 2020, le baril de pétrole brut coté à New York avait même atteint un prix négatif ! Usines à l’arrêt, avions bloqués sur les tarmac… malgré un accord des pays exportateurs sur une baisse historique de la production, on craignait un véritable choc pétrolier.

Finalement, c’est bien cette réduction de production “qui a permis aux prix de remonter”, note Philippe Chalmin. “Quand nous achetons notre essence, nous payons ce pétrole plus cher.” Aujourd’hui, le baril de brut a retrouvé son niveau d’avant-crise, autour de 60-70 dollars.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *