PODCAST

L’idée d’un changement de vie naît parfois à deux. Quitter votre job pour créer une entreprise en couple avec votre partenaire de vie, voire avec un frère, parent ou meilleur ami, ça vous tente ? Pour préserver votre relation et mener à bien ce projet, quelques règles s’imposent…  Dans La France Bouge spéciale “Et si on changeait de vie”, Adèle Galey, co-fondatrice de l’organisation Ticket For Change, vous aide à sauter le pas.

Vous voulez écouter La France Bouge spéciale Et si on changeait de vie ? 

>> Du 9 au 20 août, écoutez l’émission sur l’antenne d’Europe 1 de 13h à 14h
>> Retrouvez aussi en avant-première toutes les émissions en podcast sur l’application Europe 1 et sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer et Amazon Music 

Aménagez-vous du temps pour vous

“Que l’on se lance à deux, en couple, en famille, avec un ami ou tout simplement avec un associé, il est primordial de se dédier du temps pour chacun. Au boulot, comme dans un couple d’ailleurs, se mettre ensemble ne veut pas dire fusionner ! Il est très important d’avoir chacun ses propres espaces d’action et d’exploration, ne pas essayer de faire tout ensemble mais se répartir les tâches et les domaines dans lesquels on a un droit de “veto”, c’est-à-dire le dernier mot. Cela permet de se faire grandir mutuellement et aussi de satisfaire un besoin naturel chez chaque être humain : la reconnaissance de son individualité, de ses propres réussites ou de ses “échecs”, pour mieux apprendre. En dehors du boulot, il est aussi important de se garder des temps où on ne parle pas de travail, accepter de dire non à l’autre, sacraliser ces espaces-temps précis pour faire des choses à deux ou seul. En bref : se ressourcer.”

Communiquez, communiquez, communiquez

“La communication, c’est bien connu, c’est la base de tout ! Tellement de problèmes entre deux associés auraient pu être réglés si seulement les personnes avaient su se dire les choses, et surtout de la bonne manière ! Bien sûr on parle de communication non violente et non de reproches ou de critiques sans propositions qui sont des manières stériles de communiquer. La communication non violente est un processus qui renforce notre aptitude à donner avec bienveillance et à inspirer aux autres le désir d’en faire autant. Il existe de nombreux livres à étudier ou stages à suivre à ce sujet. Vous pouvez trouver plein de ressources ici : https://cnvfrance.fr. Pour démarrer, on vous conseille l’ouvrage Cessez d’être gentils soyez vrais de Thomas d’Ansembourg (disponible aussi en conférence ici), parce qu’on pense que c’est un excellent premier principe à avoir avec son associé !”

Choisissez bien votre partenaire 

“Alors bien sûr, là aussi comme en amour cela ne sert à rien d’attendre LE grand amour, l’âme-sœur unique que l’on devine en un regard ! Il n’y a pas de règles, ça peut très bien se passer avec son mari, son meilleur ami ou… un parfait inconnu ! L’important encore une fois, c’est de bien se choisir, accepter de voir cela comme un vrai processus, presque comme un recrutement mutuel. Cela veut dire prendre le temps au début pour se poser, partager les visions mutuelles, les modes de fonctionnement, les aspirations de chacun, les peurs aussi sont très importantes, et tout ce que vous trouverez pertinent de vous dire. Même ce qui nous paraît un détail peut se révéler important ! Accepter aussi peut-être de faire un test, sans se mettre la pression, comme une période d’essai mutuelle de quelques mois, avant de se choisir, de se dire OUI pour de bon. Une association réussie se prépare… Et se cultive. On vous conseille de re-faire chaque année un point de ce type, puisque vos envies, peurs ou visions peuvent avoir beaucoup évoluées !”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *