Créer et ensuite faire vivre son entreprise n’est pas un long fleuve tranquille. C’est pour cette raison que près de la moitié des entreprises disparait au bout de trois ans d’existence. Pour aller au-delà, il convient dès le départ d’avoir une bonne stratégie et la suivre. En effet, les entrepreneurs qui débutent commettent de nombreuses erreurs qu’ils payent cher. En voici 9 parmi les plus populaires, et comment les éviter.

1.      Créer son entreprise en travaillant dans une autre

C’est sans aucun doute l’erreur la plus populaire commise par les jeunes entrepreneurs. Pourtant, il est possible tout en travaillant à temps plein dans une entreprise, de :

  • Développer votre idée ;
  • Travailler sur votre positionnement ;
  • Penser au business model.

Cependant, il faut savoir que votre projet d’entreprise nécessitera de plus en plus de temps. Penser que vous pourrez tout gérer est tout simplement irréaliste. Vous aurez besoin de faire une étude de marché, afin de valider le potentiel commercial de votre projet. De ce fait, lui consacrer du temps est indispensable pour que la création avance plus vite. Comme vous pouvez le constater, il est important de rester concentré sur votre projet pour qu’il avance.

2.      Faire un mauvais choix de statut juridique

Pour la création de votre entreprise, vous devez absolument choisir un statut juridique qui lui permettra d’exister. Par exemple ici, vous en saurez un peu plus sur le sujet. Pourtant, nombreux sont ces jeunes créateurs d’entreprise qui pensent pouvoir sauter cette étape. Opter pour un statut juridique n’a rien d’une simple formalité. En effet, c’est un élément qui conditionnera la vie de votre entreprise.

Ne vous y intéressez qu’une fois que votre projet sera bien avancé, et que vous avez une idée de sa direction. Ainsi vous aurez une meilleure vue :

  • Du nombre d’associés ;
  • Du capital social ;
  • Etc. 

Au besoin, faites-vous aider par un professionnel afin de choisir le meilleur statut juridique selon votre entreprise.

3.      Craindre de se faire voler son projet, et jouer la carte du secret

Vous avez travaillé sur votre projet d’entreprise, et avez pleine confiance en lui. C’est sans doute une très bonne idée, mais vous avez peur de vous la faire voler si vous en parlez. Il s’agit d’une erreur que commettent bon nombre de jeunes entrepreneurs. Pourtant, c’est à cette étape que vous devez surtout partager l’idée autour de vous. Questionnez votre entourage, futurs clients et autres personnes à son propos. Cela vous permettra de recueillir le plus de retours d’expérience possible.

Il ne sert à rien de vous contenter des simples appréciations, ou de probables découragements. Allez au-delà pour comprendre :

  • La raison pour laquelle le projet suscite ces réactions ;
  • Les points faibles ou les pistes d’amélioration.

Avec ces échanges, vous aurez de la matière pour améliorer le concept que vous comptez développer. Une telle préparation sera un véritable atout pour aborder plus sereinement votre création d’entreprise.

4.      Ne pas se faire conseiller par des entrepreneurs aguerris

Il est normal d’être très enthousiaste quand on a une idée d’entreprise. Vous avez toute foi en votre projet, et vous dites même que vous n’avez besoin de personne pour le concrétiser. C’est pourtant une erreur que vous pourriez payer très cher. Sachez qu’il est toujours utile et intéressant de se faire conseiller lorsque l’on se lance dans la création d’une entreprise. En effet, vous aurez besoin des conseils et l’expérience d’un mentor.

Idéalement, il doit s’agir d’une personne expérimentée dans la création d’entreprise. Il se pourrait que vous n’ayez pas quelqu’un avec ce profil dans votre entourage. Dans ce cas, intégrer sans plus attendre un groupe d’entrepreneurs. Avec la solidarité qui y règne, vous pourrez plus aisément avancer.

5.      Sauter les tests de son produit

Développer une solution comme celle-ci ne vous garantit pas des ventes immédiates. Il est important de tester à petite échelle ce que vous proposez, avant de passer à une étape d’investissements plus colossaux. Voici les différents points que vous devez impérativement passer en revue :

  • La qualité du produit, comparativement à celle de la concurrence ;
  • Son prix par rapport au marché ;
  • Le besoin auquel répond le produit.

Pour mener à bien toutes ces étapes, il est possible d’évaluer le marché à petite échelle. Réalisez une petite série, puis louez un stand ou un magasin éphémère. Cela vous permettra de voir si le produit se vend. Même sur internet, vous pourriez essayer de vendre le produit avant toute production en masse. De nombreuses possibilités s’offrent à vous :

  • Faire une campagne publicitaire pour acquérir du trafic ;
  • Se positionner sur une place de marché comme eBay, et autres.

N’hésitez pas à démarcher des clients en faisant du porte-à-porte, si le produit le permet. La prospection par téléphone est aussi une piste à explorer.

6.      Vouloir proposer immédiatement un produit sans défauts

Il est utopique de penser que le produit que vous commercialiserez sera parfait dès le départ. Outre le fait que cela soit impossible, ce n’est pas une bonne stratégie. Vous devrez absolument imaginer des versions successives et améliorées de votre produit. Concevez rapidement un prototype, afin de le confronter au marché. Vous saurez ainsi s’il répond à un besoin, ce qui vous permettra de collecter des retours d’expérience de clients.

Peu importe la tournure que prendront les choses, votre produit ou service devra connaitre des évolutions. Cependant, ne commettez pas l’erreur de faire tester un produit non abouti par la presse. Vous n’aurez pas deux fois l’opportunité de faire bonne impression.

7.      Sous-évaluer l’impact de la communication et du marketing

Certains entrepreneurs qui débutent sous-estiment la communication autour de leur projet d’entreprise. Retenez que si personne ne connait ou n’entend parler de votre produit ou service, il ne se vendra pas. Il est très rare de réussir une telle prouesse sans une seule once de communication. Même si le produit est extraordinaire, vous ne parviendrez pas à l’écouler en comptant seulement sur le bouche-à-oreille. Dès l’entame de votre projet, élaborez une bonne stratégie de marketing.

Incluez les retours attendus, de même que les coûts de chacune de vos actions de communication.

8.      Ne pas inclure internet dans votre stratégie

Aujourd’hui, il est impossible de se passer d’internet en ce qui concerne le lancement ou la pérennisation d’une entreprise. C’est un outil qui vous permet de gagner en visibilité, et plus encore. Vous pouvez disposer d’un site internet, ou passer par le biais des réseaux sociaux. Un tel espace doit présenter votre produit ou service, comment et où s’en procurer, etc. Cependant, ne mettez pas toutes vos ressources dans un site au design sans défauts.

Ce n’est pas le plus important, car il faudra aussi travailler sur la visibilité de cet espace web. Les tâches concernent le référencement, la publicité, etc. Ce sont des leviers grâce auxquels vous aurez du trafic, et dénicherez des clients.

9.      Se disperser, et oublier le plus important

En tant qu’entrepreneur débutant, vous ne disposez pas de ressources illimitées. Il faudra par conséquent procéder à des choix, afin de prioriser les tâches à exécuter le plus vite possible. Pour un développement optimal de votre entreprise, évaluer les points cruciaux de son développement. Accordez-leur alors l’intérêt nécessaire, afin d’atteindre les buts fixés. Il peut s’agir d’améliorer le produit, peaufiner le business plan, etc.

Ayez un plan, et évitez de vous disperser.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *