TÉMOIGNAGE

Dans les Pyrénées-Orientales, la situation sanitaire a poussé les autorités à serrer la vis. Alors que le département fait face à une nouvelle explosion des cas de coronavirus, la préfecture a annoncé samedi que les bars et restaurants devraient fermer dès 23 heures à partir de dimanche soir et jusqu’au 2 août. Une décision qui sonne comme un coup de massue pour les professionnels du secteur, alors que la saison estivale bat son plein. 

“On pensait qu’on était débarrassé”, réagit sur Europe 1 Thomas, gérant du restaurant La Table de Thomas, à Perpignan. “On voyait les gens heureux de sortir, de profiter de l’été, des belles soirées… Là, on va avoir un vrai coup dur, un vrai frein.”

“Il est temps que la vie reprenne”

“Dans une semaine, mon restaurant est vide à 23 heures, alors que là, on a une terrasse pleine”, regrette encore Thomas, pour qui “on était en train de revivre après huit mois de sommeil”. “Notre personnel va se poser des questions auxquelles on a pas de réponses”, ajoute-t-il, décrivant “une équipe assez jeune qui a suivi les consignes du gouvernement sur la vaccination”. Et de conclure : “Il est grand temps que la vie reprenne”. 

Vendredi, les services de l’Etat avaient déjà imposé à partir de samedi et jusqu’au 2 août dans tout le département le port du masque dans les espaces publics, sauf sur la plage et les grands espaces naturels ainsi que l’interdiction de la consommation de boissons alcoolisées sur l’espace public en dehors des restaurants et bars. En l’espace d’une semaine, le taux d’incidence est passé de 41,5/100.000 habitants à 258,8/100.000 habitants au 16 juillet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *