Chaque semaine, l’émission La France bouge sur Europe 1 se fait l’écho d’entreprises qui recrutent massivement, des jeunes notamment, après une année de paralysie en raison du Covid-19. C’est notamment le cas de Silicom, une entreprise spécialisée dans la cybersécurité. Basée à Paris, Rennes, Toulouse, Grenoble, Aix-en-Provence, Lyon et même Montréal, Silicom compte 250 salariés et entend recruter entre 50 et 100 nouveaux profils par établissement.

Protection de données, chiffrement, cloud, sécurité embarquée…

“Nous recherchons principalement des ingénieurs, des personnes qui ont les mains dans le cambouis”, développe Arthur Bataille, dirigeant de Silicom. “Que ce soit sur les réseaux sociaux, l’IT (technologie de l’information) en général, on les forme dans le domaine de la cybersécurité, sur des postes autour des enjeux de la protection des données, du chiffrement, du cloud et également de la sécurité embarquée, notamment dans le domaine de l’automobile”.

Pour occuper ces postes, Silicom recherche des profils curieux, passionnés de technologie, et surtout désireux de progresser dans leur carrière grâce à “des projets à forte valeur ajoutée”. 

“Il faut avoir un bon background technique”

“Les métiers de la cybersécurité ne sont pas des métiers qui peuvent se réaliser sans comprendre les enjeux techniques des applicatifs et des logiciels infrastructures”, poursuit Arthur Bataille. “Pour évoluer dans la cybersécurité, il faut avoir un bon background technique”. En raison d’importants besoins, les offres sont à pourvoir dès maintenant.

“On a besoin de recruter en moyenne entre 50 et 100 personnes par établissement par rapport aux besoins de nos clients”, précise le dirigeant de Silicom. “Notamment vu notre empreinte dans le secteur défense avec le ministère des Armées”.

Un métier d’avenir

Également invitée d’Europe 1, mercredi, Nathalie Tournyol du Clos, numéro 2 des ressources humaines à l’Armée, l’affirme, la cybersécurité est un métier d’avenir. Pour cela, dit-elle, il faut “une solide formation technique, une très grande curiosité intellectuelle, et se maintenir informé de tous les nouveaux développements techniques.”

L’armée française recrute également sur de tels postes. S’adaptant aussi à son époque, elle recherche de plus en plus de spécialistes de la cybersécurité, des profils capables de mener la guerre numérique.

Les offres en détails

Combien d’offres ? Entre 50 et 100 postes à pourvoir dans chaque établissement, répartis dans toute la France.

Pour quels postes ? Des CDI dans la cybersécurité concernant des ingénieurs sur les réseaux sociaux, l’IT, la protection de données, le chiffrement, le cloud et la sécurité embarquée.

Quel type de profil ? Silicom recherche des profils curieux, passionnés de technologie et prêts à s’embarquer dans des “projets à forte valeur ajoutée” afin de faire progresser leur carrière.

Où postuler ? Sur le site internet de Silicom, rubrique offres d’emploi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *