Les touristes étrangers sont de retour. Les professionnels français les attendaient de pied ferme. Malgré le variant Delta, les quelque 4.600 nouveaux cas de Covid-19 recensé au cours des dernières 24 heures, et une campagne vaccinale qui plafonne, les voyageurs devraient bien être au rendez-vous cet été en France, sans atteindre néanmoins le pic des 90 millions de visiteurs d’avant la crise sanitaire.

Ce sont environ 50 millions de touristes étrangers qui sont attendus cet été en France, soit 22% de plus que l’été dernier, selon Atout France, l’organisme chargé de l’attractivité touristique de la France. Sont essentiellement attendus dans l’Hexagone des Belges, des Hollandais et des Allemands. Mais il manque toujours les touristes chinois, russes, américains ou encore ceux originaires du Golfe, ce qui explique cet écart avec les chiffres d’avant le Covid-19.

Les touristes chinois, de grands dépensiers

Ce sont pourtant les visiteurs qui consomment le plus, selon Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du voyage. “Cet été, par exemple, nous aurons très peu de touristes chinois. Or, ce sont 2 millions de touristes par an, c’est-à-dire moins de 3% des voyageurs étrangers mais plus de 30% des recettes touristiques générées par les touristes étrangers”, explique-t-il. “Ils vont dans les grands restaurants, les boutiques de luxe, et séjournent souvent dans des hôtels de catégorie 4 étoiles”.

Pour le reste, les Russes représentent en temps normal un million de touristes par an et 2,5 millions pour les Américains. Les touristes des pays du Golfe dépensent quant à eux six fois plus que la moyenne. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *