La Fédération française de l’assurance (FFA) a dévoilé jeudi le montant des dégâts des orages et des inondations de juin dernier. Le coût s’élève à 550 millions d’euros. Les cinq territoires les plus touchés par les intempéries du 16 au 29 juin sont l’Ile-de-France, l’Aisne, la Gironde, la Marne et l’Oise. 

Les orages et les inondations qui ont touché la France entre le 16 et 29 juin ont causé environ 235.000 sinistres pour un coût de 550 millions d’euros, a estimé jeudi dans un communiqué la Fédération française de l’assurance (FFA). “Parmi les principaux dommages matériels figurent l’inondation de nombreuses habitations et bâtiments publics, ainsi que des effondrements et envols de toitures”, a précisé la FFA.

“Le métier des assureurs est de protéger et nous sommes pleinement mobilisés, aux côtés des sinistrés et des pouvoirs publics. Face à la multiplication des intempéries liées au réchauffement climatique, la mobilisation de tous les acteurs publics et privés est une absolue nécessité”, a souligné Florence Lustman, présidente de la FFA, citée dans le communiqué. 

Cinq territoires fortement touchés

Parmi les cinq territoires les plus touchés, que sont l’Ile-de-France, l’Aisne, la Gironde, la Marne et l’Oise, l’Ile-de-France a concentré “la grande majorité des dégâts”.

Les orages qui ont touché une grande partie de la France en juin ont provoqué différentes intempéries locales avec des rafales, des grêlons ou encore d’intenses précipitations, qui ont provoqué une coulée de boue dans le Puy-de-Dôme. A Beauvais, un adolescent disparu a été retrouvé mort après avoir chuté dans la rivière. Selon les assureurs, “cet épisode peut être comparé aux inondations et orages de grêle entre le 25 mai et le 14 juin 2018, qui avaient occasionné 273.000 sinistres pour un coût de 731 millions d’euros”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *