DÉCRYPTAGE

Va-t-on pouvoir voyager en avion cet été ? Depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, le trafic aérien tourne au ralenti avec les restrictions que chaque pays du monde dresse pour refermer ses frontières. Avec la vaccination et la dernière étape du déconfinement fin juin, les Français vont être tentés de prendre l’avion pour leurs vacances d’été.

Transavia et Corsair espèrent faire mieux qu’en 2019

Les compagnies aériennes espèrent monter en puissance, mais elles savent que ce sera progressif. Tout sera prêt : Air France est en train de déconfiner 22 avions et va se concentrer sur les destinations les plus demandées en renforçant par exemple son offre vers la Grèce. En juillet et août, la compagnie va proposer 65 % de son offre par rapport à 2019.

Transavia, sa filiale à bas coût de la compagnie aérienne française, espère même faire mieux qu’en 2019. Elle a désormais une flotte élargie et les réservations vers l’Espagne, le Portugal ou la Grèce sont en hausse. Corsair, avec ses offres vers la Guadeloupe et la Martinique, souhaite réaliser un été aussi bon qu’il y a deux ans.

Autour de 50% de fréquentation prévue dans les aéroports

Pour l’instant, tous les indicateurs sont bons : la vaccination, le déconfinement et bien sûr, la demande. Le comparateur Liligo note trois fois plus de recherches que l’an dernier. Mais même si la situation s’améliore, Paris Aéroports s’attend à un trafic autour de 50 % par rapport à un été classique. En mai dernier, il était à peine de 20%.

Enfin, tous les acteurs du secteur aérien souhaitent éviter l’embouteillage lors des contrôles. Le pass sanitaire européen, accessible via l’application TousAntiCovid, doit permettre de gagner quelques précieuses minutes pour chaque passager. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *