Emmanuel Macron a annoncé mercredi depuis le Lot un futur “plan de reconquête” et d’investissements dans le tourisme, qu’il n’a pas chiffré et qui portera sur 5 ans, en complément des aides apportées pour faire face à la crise sanitaire. “Le secteur, qui a bénéficié de 30 milliards d’aides depuis le début de la crise (…) bénéficiera d’un nouveau plan de reconquête et de réinvention du modèle”, a déclaré le président depuis le coquet village de Saint-Cirq-Lapopie, où il entamait un tour de France à la rencontre des Français.

Mise en valeur du patrimoine

Ce plan passera par “une amélioration de la formation, une amélioration des qualifications, et un accompagnement tout au long de la vie”. “Nous allons investir pour améliorer, permettre des passerelles entre les différents métiers, du secteur du tourisme, hôtels cafés, restaurants, de tous les modes d’accueil”, a promis le chef de l’Etat.

Il s’agira également de “valoriser pleinement notre patrimoine, et donc d’avoir une stratégie ‘tourisme vert, tourisme patrimonial’ et d’investir là aussi” pour “mettre en valeur (…) notre patrimoine naturel, notre patrimoine architectural”, “en synergie avec notre offre touristique”, a-t-il ajouté. “Là-dessus ce sont plusieurs investissements à la fois du secteur, mais (aussi) au niveau national qui seront déployés. (…) C’est un plan à horizon de 5 ans que nous visons pour ce faire”, a précisé Emmanuel Macron à l’issue d’une rencontre avec des professionnels du secteur.

Amélioration les infrastructures

Ce plan permettra aussi “de monter en qualité nos infrastructures”, pour “accroître notre capacité d’accueil”, en aidant les professionnels “à investir” et en continuant à investir “sur nos infrastructures de tourisme, qu’il s’agisse des pistes cyclables, des conditions de transport, de l’accueil etc”, pour “développer notre offre hôtelière, notre offre en terme de campings”.

Emmanuel Macron a aussi promis des investissements dans le numérique. “On réserve par le numérique et ce sont parfois des plateformes étrangères qui captent une partie de la valeur. (…) Ce que nous voulons, c’est aider à investir dans tout le secteur, pour que les entreprises du secteur touristique puissent elles-mêmes se numériser” mais aussi “bâtir nos plateformes françaises” afin de “garder la valeur dans notre pays”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *