Dans une lettre ouverte publiée dans le Journal du Dimanche, une trentaine de parlementaires et des ONG dont Peta France ou Sea Shepherd France demandent à ce que soit inscrit à l’ordre du jour du Sénat, la proposition de loi sur la maltraitance animale adoptée en janvier dernier à l’Assemblée nationale.

« Accorder une meilleure protection aux animaux »

« Un pan entier des êtres vivants doués de sensibilité est aujourd’hui laissé sans protection suffisante et il appartient aux décideurs politiques d’y remédier ». Dans une lettre ouverte au Premier ministre, publiée dans le Journal du dimanche, une trentaine de parlementaires principalement du groupe LREM et des dizaines d’associations demandent au gouvernement d’accélérer le rythme sur le sujet de la maltraitance animale.

Les politiques et les associations dont Sea Shepherd France et Peta France demandent que la proposition de loi adoptée en janvier dernier à l’Assemblée nationale soit inscrite à l’ordre du jour au Sénat.

Pour rappel, ce vote quasi unanime des députées vise à empêcher les achats impulsifs des animaux qui se traduisent régulièrement par des abandons. Nombreux sont ceux à ne pas mesurer l’investissement financier, à préférer les chiots ou les chatons ou les considérer encore comme des objets.

Elle a aussi pour objectif de durcir les sanctions vis-à-vis de la maltraitance animale et de réduire l’utilisation des animaux sur des plateaux télé, dans des discothèques ou même dans des fêtes privées.

« Nous pensons, comme 89% de nos concitoyens, qu’il est temps que notre société intègre davantage d’humanité dans notre rapport aux animaux » peut-on lire dans cette tribune.

« Le gouvernement s’étant engagé, à plusieurs reprises, à accorder une meilleure protection aux animaux, il est de sa responsabilité de favoriser l’aboutissement de cette proposition de loi » précise les parlementaires.

100 000 animaux abandonnés chaque année

L’abandon des animaux est toujours aussi important en France. On estime que 100 000 animaux sont laissés sur le bord de la route chaque année dont un pic durant la période estivale.

Rappelons que faute de trouver rapidement une nouvelle famille, des chiens ou des chats continuent d’être euthanasiés : « Quand une personne abandonne son chien ou son chat, ça peut conduire à la mort car les refuges sont saturés et la mise à mort est prévue par la loi, sous condition par l’article L211-25 du code rural » expliquait à l’époque Reha Hutin, la présidente de 30 Millions d’amis.

Économisez jusqu’à 40% sur votre assurance chien-chat

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *