Chaque mercredi et chaque vendredi, Europe 1 donne la parole à une entreprise qui recrute des jeunes pour soutenir ceux qui arrivent sur le marché du travail. Cette fois, c’est la société BAM qui cherche à recruter. Créée il y a six ans, BAM développe des applications mobiles. Basée à Paris, l’entreprise compte une centaine de salariés. Au total, 30 postes sont à pourvoir. 

“On recrute des développeurs, des responsables de projet et des designers”, détaille Baptiste Michel, cofondateur de BAM. “On cherche des gens qui sortent d’école ou qui ont entre trois et cinq ans d’expérience”, continue-t-il. Pour les postes de développeurs, des jeunes diplômés d’école d’ingénieurs sont recherchés. “Pour les designers, c’est plus varié : des gens qui sortent d’école de commerce ou qui ont une formation de graphiste”, explique Baptiste Michel. Quant à la gestion de projet, “plutôt des gens qui ont une formation commerciale”, ajoute-t-il encore.

“Des gens ambitieux, passionnés par l’entreprenariat et la tech”

Baptiste Michel détaille également ce qui pourrait faire la différence pendant les entretiens : “L’ADN que l’on recherche chez les gens que l’on va recruter, ce sont des gens ambitieux, passionnés par l’entreprenariat et la tech.” “Pendant les entretiens, on essaie de comprendre l’ambition des gens : comment ils ont envie de se développer, pourquoi ils veulent nous rejoindre, vers où ils veulent aller et quels sont les projets qu’ils ont déjà menés. Ça permet de déceler ce qui leur donne envie de se lever le matin. Quand on va chercher quelqu’un qui a un esprit entrepreneurial, ça ne veut pas forcément dire qu’il va chercher à monter une entreprise, mais plutôt quelqu’un de curieux, qui va tenter des choses et qui va oser”, conclut le cofondateur de BAM

Les détails de l’offre

Nombre de postes disponibles : 30

Type de contrat : CDI

Postes : 20 postes de développeur, cinq postes de business développeur et cinq postes de designer.

Profil : ingénieurs récemment diplômés

Où postuler : joinus@bam.tech ou sur Welcome To The Jungle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *