Le secrétaire général de la CFDT souhaite qu’une taxe exceptionnelle sur les ultra-riches soit instaurée pour venir en aide à la jeunesse. Sur LCI, Laurent Berger a lancé un appel “à la solidarité” envers les jeunes dont “on ne mesure pas encore bien le mal-être”.

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a demandé mardi sur LCI la mise en place d’une taxe exceptionnelle sur les ultra-riches pour financer “un vaste plan de mobilisation à l’égard de la jeunesse”. Il estime qu’un “rattrapage” va être nécessaire pour les jeunes et que celui-ci pourrait être financé par une mise à contribution pendant deux ans des plus riches. “Il faut en appeler à la solidarité dans cette période”, a-t-il déclaré, rappelant que si certains “ont payé un tribut très très lourd” à cause de la crise du Covid, “les riches se sont enrichis”.

Un dispositif sur deux ans envisagé

“Ce qu’il va se passer sur la jeunesse, c’est un besoin de rattrapage. Je pense qu’on ne mesure pas encore bien le mal-être de la jeunesse”, a rappelé Laurent Berger. “Qu’on ait pendant deux ans un plan exceptionnel qui prévoit une taxe sur les ultra-riches, je trouve que ce n’est pas du tout choquant”, a-t-il indiqué. Cela permettrait de financer des projets pour l’insertion sociale ou encore l’accès à la culture des jeunes, a dit souhaiter le secrétaire général de la CFDT.

“On sait qu’entre 2009 et 2020, il y a eu plus 400% d’augmentation (de revenus) pour les ultra riches en France”, a insisté Laurent Berger. Il a invoqué l’exemple de la restauration de Notre-Dame, pour laquelle des milliardaires ont fait donation de millions d’euros. “C’était très bien de vouloir sauvegarder notre patrimoine et notre histoire. Là, il est question de notre avenir et de nos valeurs, de solidarité, d’égalité”, a détaillé Laurent Berger. “Ce n’est pas absurde de leur demander de contribuer un peu à l’égard de la jeunesse”, a conclu Laurent Berger.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *