Au Chili, au moins 75 personnes dont des personnels de santé ont reçu des vaccins pour chiens. Une enquête a été ouverte contre deux vétérinaires de la ville de Calama dans le nord du pays. Un vaccin « très dangereux » qui pourraient provoquer des effets secondaires.

Au moins 75 personnes ont reçu une dose de vaccin pour chiens

Scandale au Chili. Deux vétérinaires sont accusés d’avoir administré des vaccins  canins à pas moins de 75 personnes. Parmi elles se trouvent des personnels de santé ainsi que des mineurs. Des produits qui ne sont, bien entendu, pas indiqués pour les humains.

Une enquête vient d’être ouverte par la justice chilienne contre les deux praticiens. Tout commence en septembre dernier, lors d’une visite dans une clinique de la ville de Calama dans le nord du pays. Des responsables sanitaires apprennent que des employés ont été vaccinés contre la Covid19 par un vétérinaire local.

Problème, les premières doses n’arriveront pas avant la fin de l’année dans le pays. Un autre vétérinaire de la ville sera identifié et incriminé par la suite.  

« C’est très dangereux », a déclaré la secrétaire à la santé de la région d’Antofagaste, Rossana Diaz, à la chaîne de télévision 24horas. « Il y a des études qui disent que les effets chez l’homme peuvent être locaux comme une irritation ou systémiques », a-t-elle ajouté.

Pas de transmission entre les animaux de compagnie et les propriétaires

Depuis le début de la crise sanitaire, la Covid19 chez les chiens ou chats a fait beaucoup parler. La maladie peut-elle être transmise par un animal de compagnie ?

Les animaux atteints du Covid-19 sont rares. Une étude canadienne a d’ailleurs démontré que ce sont propriétaires qui pourraient être responsables de la transmission de la maladie et non l’inverse.

Les médecins estiment qu’il n’y a pas le moindre risque d’une transmission aux Hommes. L’Agence du médicament (Anses) et l’OMS ont rappelé qu’il n’y avait « aucune preuve » que les chiens ou les chats puissent transmettre le virus.

Au début de l’épidémie et par peur d’attraper la maladie, des propriétaires n’avaient pas hésité à adopter des comportements dangereux vis-à-vis de leurs animaux. Les vétérinaires avaient dû monter au créneau pour les rassurer et limiter les abus.

Économisez jusqu’à 40% sur votre assurance chien-chat

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *