Booster la province. C’est le pari de la plateforme Airbnb et de l’Association des maires de France qui souhaitent rendre plus attractive les campagnes françaises. L’objectif affiché est de développer 15 000 logements supplémentaires d’ici la fin de l’année. Pour motiver les troupes, 100 euros seront versés pour chaque nouvelle annonce.

Un objectif de 15 000 logements supplémentaires en province

Comment rendre nos campagnes plus attractives ? Airbnb et les maires ruraux de France sont bien décidés à booster le tourisme en province.

Un partenariat vient d’être conclu entre ces deux acteurs pour favoriser le tourisme à la campagne et surtout développer 15 000 nouveaux logements d’ici la fin 2021.

Il faut dire que depuis le début de la pandémie et après 3 confinements, les Français ont envie de liberté et de nature. Selon les chiffres dévoilés par le Parisien, les hôtes ruraux d’Airbnb ont empoché 450 millions d’euros depuis le début de la crise sanitaire.

Entre 2012 et 2017, les annonces dans les communes rurales ont bondi et ont été multipliées par 37. En 2018, il y en avait 50 0000. Pour motiver les troupes, Airbnb versera 100 euros pour chaque nouvelle annonce.

Pour accueillir au mieux les futurs clients, les nouveaux hôtes seront formés pour les aider à proposer « des offres soignées ». Le partenariat permettra également de créer un fonds spécifique appelé «  Campagnes d’avenir » qui sera géré par l’association.

Des ambassadeurs bénévoles seront aussi mobilisés. Ils se déplaceront dans les villages, les marchés pour inciter les Français à louer.

“Les territoires profiteront de cette dynamique. Commerçants, artisans, producteurs en circuit court, tout l’écosystème local attend cette nouvelle clientèle de vacanciers, a priori plus jeunes et plus urbain”, a déclaré Michel Fournier, président de l’AMRF, dans les colonnes du quotidien.

24 millions d’euros de taxe de séjour en 2019

En développant la présence d’Airbnb, les maires espèrent récolter une plus grande taxe de séjour que la plateforme doit verser. Début 2019, elle avait ainsi distribué 24 millions d’euros. Un montant qui avait doublé par rapport à l’année 2017. Paris qui enchaîne les victoires face à Airbnb avait alors reçu le plus gros chèque avec 7,5 millions d’euros devant Nice (1,1 million d’euros) et Marseille (1 million d’euros).

Le 1er juillet 2018, le versement de la taxe de séjour a été élargi à 23 000 communes. En 2015, seules deux villes avaient instauré cette nouvelle recette fiscale.

Économisez jusqu’à 40% sur votre assurance habitation

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *