Les entreprises employant des travailleurs saisonniers “récurrents” peuvent les embaucher et les placer directement en chômage partiel jusqu’à la fin juin, en attendant la reprise d’activité. Cette mesure annoncée par le ministère du Travail concerne entre 100.000 et 150.000 travailleurs saisonniers.

Les entreprises employant des travailleurs saisonniers “récurrents” pourront les placer en chômage partiel et bénéficier des aides jusqu’à la fin du mois de juin, et ce afin de “préparer sans délai la reprise d’activité”, a annoncé mardi le ministère du Travail dans un communiqué. Elisabeth Born espère ainsi sécuriser les embauches de travailleurs saisonniers dans la perspective d’une reprise de l’économie touristique à compter de ce printemps et pour l’été.

Un système avantageux pour les saisonniers qui, en attendant la reprise effective de leur emploi, bénéficieront de la couverture de l’activité partielle et toucheront donc 84% de leur salaire net – voire 100% s’ils sont au Smic. Avantage aussi pour les employeurs de l’hôtellerie, la restauration, les campings ou les parcs d’attraction, qui pourront mobiliser immédiatement leurs équipes dès que leur activité repartira. 

Le dispositif pourrait concerner entre 100.000 et 150.000 saisonniers

La recours à l’activité partielle sera autorisé pour les travailleurs saisonniers disposant “soit d’un contrat de travail renouvelé au titre de l’obligation de renouvellement prévue par une convention collective et/ou dans une clause de leur contrat de travail” et ayant travaillé pour le même employeur l’année dernière ; “soit d’un renouvellement tacite d’un contrat saisonnier pour la même période, matérialisé par l’existence d’au moins deux contrats successifs”. Au total, le dispositif pourrait concerner entre 100.000 et 150.000 saisonniers.

Le placement en activité partielle des travailleurs saisonniers qui sont embauchés peut intervenir dès maintenant, précise le communiqué du ministère du Travail, et ce sera possible jusqu’à la fin du mois de juin sur l’ensemble du territoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *