Si Paris et l’Île-de-France échappent a priori à un reconfinement le week-end, rien n’est moins sûr en ce qui concerne la fermeture de certains centres commerciaux. Quelques heures avant une nouvelle conférence de presse sanitaire gouvernementale, jeudi à 18 heures, les organisations professionnelles vont être convoquées au ministère de l’Economie. Il y a donc fort à parier que des annonces les concernant suivront. L’une des plus grosses craintes du secteur est la fermeture des magasins de plus de 5.000 m², comme c’est déjà le cas sur la bande littorale des Alpes-Maritimes ou encore à Dunkerque. 

193 magasins en région parisienne

Si le Premier ministre Jean Castex annonce une telle mesure, cela concernerait pas moins de 193 magasins non-alimentaires en région parisienne, parmi lesquels des enseignes comme Kiabi, Alinéa, Darty ou encore Leroy Merlin. Rien que dans Paris intramuros, cela pourrait toucher deux H&M et trois Fnac, mais aussi tous les centres commerciaux. C’est donc tout un secteur qui attend de connaître son sort pour les prochaines semaines.

Une ouverture des magasins qui vendent des produits essentiels ? 

Au sein de ces tractations, un point fait encore l’objet d’intenses débats : les commerces de plus de 5.000 m² qui vendent des produits essentiels, comme des outils de bricolage, des ordinateurs ou encore de la nourriture pour animaux. S’ils étaient autorisés à ouvrir pendant le premier confinement, rien n’est, pour l’heure, gravé dans le marbre. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *