Ils ont enfin une échéance. Le gouvernement a annoncé les dates du calendrier vaccinal pour les 65-74 ans et les 50 ans sans comorbidités. La première catégorie pourra se faire vacciner dès le début du mois d’avril. Il faudra attendre le mois de mai pour les autres.

De nouvelles dates de vaccination pour les plus de 50 ans

Les 65-74 ans ont bientôt rendez-vous avec la vaccination. Lors de son dernier point presse, le gouvernement a annoncé les prochaines échéances du calendrier vaccinal. Le Premier ministre a indiqué que les dates pour les 65-74 ans et les 50 ans sans commodités.

Les personnes de plus de 65 ans pourront recevoir leur première injection à partir du mois d’avril. Olivier Véran, le ministre de la santé espère même un début de vaccination dès la fin du mois de mars 2021 : “Nous espérons avoir terminé la vaccination de toutes les personnes âgées volontaires d’ici la fin mars et donc l’ouvrir à celles de 65 ans et plus”.

Cette tranche de la population bénéficiera des vaccins Pzifer ou Moderna qui utilisent la technologie ARN messager. En effet, les plus de 65 ans ne sont pas éligibles au vaccin AstraZeneca.

Viendront ensuite les 50-64 ans : « À la mi-mai, la totalité des personnes de plus de 50 ans se seront vues proposer une première injection » précise Jean Castex.

Au 24 février 2021, 2,7 millions de personnes ont reçu une dose de vaccin anti-Covid et près de 1,4 million ont reçu les deux doses. Seuls 2,9% des 64-69 ans et 4% des 70-74 ans ont reçu une première injection.

Aucune annonce n’a été faite pour le reste de la population. Le 2 février dernier, Emmanuel Macron a toutefois annoncé que le vaccin contre le coronavirus aurait été proposé à tous les Français adultes qui le souhaitent.

Depuis la fin du mois de février, les médecins généralistes ont l’autorisation de vacciner contre la covid-19. Pour le moment, les praticiens ne peuvent vacciner que les adultes de 50 à 64 ans souffrant de comorbidité. Des patients qui recevront le vaccin AstraZeneca.

Les médecins généralistes peuvent vacciner les 50-64 ans

Ce sera aux médecins de juger les personnes qui pourront obtenir l’injection. Le haut conseil à la santé publique a d’ores et déjà indiqué les pathologies prioritaires :

  • Maladies cardiovasculaires
  • Hypertension artérielle
  • Diabète
  • Pathologies respiratoires chroniques 
  • Insuffisance rénale chronique dialysée
  • Obésité
  • Cancer évolutif sous traitement

Outre les médecins, les pharmaciens vont aussi prendre part à la lutte contre la Covid-19. La Haute autorité a annoncé être favorable à la vaccination par les pharmaciens et les sages-femmes : « L’objectif est de diversifier le profil des vaccinateurs, d’augmenter leur nombre et multiplier par les lieux de vaccination ».

Économisez jusqu’à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *