L’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a testé vingt encres de tatouage différentes et le résultat n’est guère flatteur. Quinze d’entre elles présentent un « risque sanitaire élevé » car elles contiennent des substances cancérogènes. L’association a également saisi la répression des fraudes pour faire retirer certains des produits qu’elle a testés en laboratoire.

Des encres de tatouage contiennent des produits chimiques cancérogènes

En France, le tatouage se démocratise de plus en plus et près d’un Français sur cinq serait ou aurait déjà été tatoué au cours de sa vie, d’après un sondage Ifop réalisé en 2018 pour le journal la Croix. En 2016, cette pratique ne concernait que 14 % de la population et 10 % seulement en 2010. L’avertissement de l’UFC-Que Choisir à travers son étude publiée le jeudi 18 février est donc d’autant plus prégnant : les trois quarts des encres les plus utilisées par les tatoueurs en France présentent un risque sanitaire.

Pour l’association de consommateurs, ces résultats sont « alarmants ». « Colorants C.I 74260, C.I. 73915, Isothiazolinones, hydrocarbures aromatiques polycycliques, amines aromatiques, derrière ces noms incompréhensibles pour le commun des mortels se cachent des produits chimiques présentant un risque avéré pour les êtres humains, puisqu’ils sont pour la plupart cancérogènes, et de ce fait encadrés par diverses réglementations », explique l’UFC-Que Choisir. L’association remarque notamment que les encres de couleur sont celles posant le plus de problèmes.

15 sur 20 encres testées disqualifiées

Pour réagir à ce constat, l’UFC-Que Choisir a décidé de saisir la Répression des fraudes et l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) pour qu’elles « procèdent à une intensification des contrôles et ordonnent le retrait et rappel immédiat des produits dangereux ». Ces 15 produits issus de différentes marques sur les 20 testés ont été recensés dans le tableau suivant :

Marque Nom Référence Lors/Code EAN
Kashoku tattoo Ink Deep black Charge 190320
Kashoku tattoo Ink Cucumber green Charge 170226
Fusion Ink Atomic Yellow 46-100319
Fusion Ink Really red 49-120919
Intenze Ruby red Batch : RP020M81B93O88IMX40
Lot : SS290
Intenze Golden yellow Batch : HCY029W154O88IMX40
Lot : SS288
Intenze Light green Batch : HCY026W149G103IMX40
Lot : SS287
World Famous Tattoo Ink Great wall yellow LOT WFGWY19240
BATCH B30301
World Famous Tattoo Ink Dragon scales LOT WFDRS1192809
BATCH B10108
Eternal Ink Lipstick red IE041224
Eternal Ink Super Black MFD 04/24/19
Eternal Ink Lightning yellow IE040012
Eternal Ink Graffiti Green IE033199
Viking Ink Red Lot – 055
Viking Ink Dark Green Lot 1-107

L’UFC-Que Choisir alerte sur le tatouage et le détatouage

Sur son site, l’UFC-Que Choisir a également relayé quelques recommandations du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) concernant le tatouage mais aussi le détatouage. Le HCSP rappelle que « les complications liées au tatouage peuvent être de survenue aiguë ou chronique » et que « le risque d’infection est majoré lorsque le tatouage est réalisé par un non-professionnel ».

En outre, le Haut Conseil se place en faveur d’une interdiction des produits chimiques concernant le détatouage, et conseille de n’y avoir recours qu’au laser adapté chez un médecin. En effet, l’acide lactique utilisé pour détatouer peut parfois entraîner « une inflammation, une scarification de la partie tatouée et une nécrose tissulaire qui nuit à la cicatrisation ».

Économisez jusqu’à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *