Les cyberattaques par ransomware sont de plus en plus nombreuses. Ce mercredi 10 février, le centre hospitalier de la ville de Dax a été victime d’une attaque par ransomware de grande ampleur. Son système informatique a été bloqué et certaines données ont été rendues inaccessibles, paralysant grandement ce centre de santé.

Cyberattaque par ransomware : la situation est grave au centre hospitalier de Dax

C’est une très mauvaise nouvelle qui s’abat sur l’hôpital de Dax en cette situation de crise pandémique de Covid-19. Au moment où les hôpitaux et centres de santé sont plus importants que jamais, le centre hospitalier de Dax a été attaqué par un ransomware (en français « rançongiciel »), un type de malware prenant en otage des données et systèmes informatiques pour exiger une rançon. « Cette attaque a mis hors service la totalité de notre système d’information par cryptage des données. Les données n’ont pas été volées, elles sont toujours sur nos serveurs, mais elles sont cryptées et donc ne sont plus accessibles », a déploré Aline Gilet-Caubere, directrice adjointe de l’hôpital de Dax-Côte d’Argent à Sud-Ouest.

Les accès à tous les appareils électroniques, téléphones, ordinateurs et autres ont été coupés, forçant un retour à une administration au papier et stylo. De facto, l’ensemble des activités de l’hôpital est fortement touché et les opérations pourraient être arrêtées. En effet, cette cyberattaque aurait provoqué des dysfonctionnements au niveau des stérilisateurs, appareils essentiels à l’exécution des opérations chirurgicales. Dès lors, de nombreux rendez-vous ont été annulés et seuls les cas les plus graves et urgents peuvent être traités. D’autres services sont également pénalisés comme les examens d’imagerie médicale.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Dax

Suite à cette violente attaque, l’ARS (Agence régionale de santé) ainsi que le ministère des Solidarités et de la Santé ont été avertis. En outre, le parquet de Dax a ouvert une enquête, qui a été confiée à la police judiciaire de Bayonne. Une équipe de spécialistes de la cybersécurité a également été dépêchée par l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) pour intervenir sur la situation.

À l’heure actuelle, il semble difficile pour la direction de l’hôpital d’évaluer les conséquences de cette attaque. Elle déclare à travers un tweet que ses équipes font « le maximum pour rétablir la situation dans les meilleurs délais ».

Les cyberattaques sont de plus en plus fréquentes sur les hôpitaux

Les attaques par ransomware étaient déjà fréquentes depuis quelques années. Mais depuis la crise du coronavirus Covid-19, elles sont de plus en plus nombreuses. Entre 2019 et 2020, l’ANSSI a recensé une augmentation de 255 % des signalements d’attaques par ransomware, pour un total de 192 attaques.

D’ailleurs, cette cyberattaque sur l’hôpital de Dax est réminiscente de celle subie par le CHU de Rouen en novembre 2019. Le centre hospitalier normand avait été fortement perturbé et l’intégralité de son système informatique avait dû être mis à l’arrêt. Ce dernier avait été également contraint de repasser à une administration au stylo et au papier et les conséquences avaient été rudes, « de grosses perturbations dans tous nos modes de traitement informatisés, notamment la prise en charge des patients, les prescriptions, les comptes rendus, la gestion des admissions » ainsi que « des délais très longs de prise en charge, même s’il n’y avait pas eu de mise en péril de la santé des personnes hospitalisées », d’après Rémi Heym, directeur de la communication du CHU de Rouen.

Dans un tel contexte, l’ANSSI s’inquiète : « Les secteurs de la santé français et allemand doivent relever un défi important : lutter contre la pandémie tout en se protégeant contre d’éventuelles cyberattaques ». Si vous êtes un professionnel, pensez à vous assurer contre les risques cyber grâce à une cyberassurance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *