Même le Covid-19 n’aura pas ralenti la course de Mario. Nintendo a présenté lundi ses résultats financiers pour le quatrième trimestre de 2020, le dernier de l’année civile et le troisième de l’année fiscale (qui court jusqu’en mars). Au sortir d’une année exceptionnelle à cause de la crise sanitaire, le géant japonais des jeux vidéo fait plus tirer son épingle du jeu : de mars à décembre, il a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 11 milliards d’euros, déjà plus que sur l’année fiscale complète précédente. La raison est double : le carton inattendu d’Animal Crossing : New Horizons et les ventes record de la Switch.

Animal Crossing : New Horizons, déjà le deuxième jeu le plus vendu sur Switch

S’il fallait composer un hymne pour 2020, il commencerait par les quelques notes du thème principal d’Animal Crossing : New Horizons. Le jeu de gestion avec des animaux trop mignons qui s’installent sur une île déserte est LE carton de l’année : 31 millions d’exemplaires vendus depuis sa sortie en mars. Il faut remonter à 2013 et la sortie de GTA 5 pour trouver trace d’un tel phénomène. Aucun épisode de la série n’avait jusqu’ici dépassé les 15 millions de ventes. Mais le cinquième opus, sorti juste avant les premiers confinements en Europe, a servi de refuge aux joueurs pendant cette période difficile.

Animal Crossing : New Horizons talonne désormais Mario Kart 8 Deluxe, le jeu le plus vendu de l’histoire de la Switch avec 33 millions d’exemplaires écoulés depuis 2017. Mais ce classique incontournable ne se laissera pas détrôner aisément puisque 10,45 millions de copies sont encore parties en 2020, sa meilleure année. Et Nintendo a fait feu de tout bois avec son catalogue de jeux, même les plus anciens ont connu des ventes record : 5 millions pour Zelda : Breath of the Wild et Pokémon Épée/Bouclier (qui devient le premier Pokémon à dépasser les 20 millions depuis Argent/Or en 2000) et 3 millions pour Super Mario Odyssey, preuve que le célèbre plombier a toujours la cote. 

La Switch cartonne, les bénéfices de Nintendo s’envolent

Et le succès des jeux se ressent sur les ventes de la Switch. Pendant que Sony et Microsoft s’arrachent les cheveux pour produire quelques centaines de milliers d’unités de leurs nouvelles consoles, le fabricant japonais est sur un petit nuage avec 27 millions d’unités écoulées en 2020. C’est tout simplement la meilleure année de la Switch depuis sa sortie ! Le précédent record datait de 2019, avec déjà 20 millions de consoles vendues. Au total, la Switch fait le bonheur de 80 millions de joueurs. Prochain cap : dépasser les 100 millions d’exemplaires de la Wii.

Résultat des courses, de mars à décembre, Nintendo a réalisé un bénéfice opérationnel de 4,1 milliards d’euros, le double de celui réalisé en 2019 sur la même période. Et sur l’ensemble de l’année fiscale, le géant japonais anticipe un bénéfice net de 3,15 milliards d’euros, 50% de plus que lors de sa précédente meilleure année financière, réalisée en 2008. Seule ombre au tableau, le “Joy-Con drift”, problème mécanique qui affecte des milliers de manettes de Switch, n’est toujours pas réglé. Une action vient même d’être lancée à l’échelle européenne par l’UFC-Que Choisir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *