INTERVIEW

Pas moins de 15.000 embauches en “CDI apprenant” d’ici la fin 2021. C’est ce que promettait au micro d’Europe 1 Alexandre Viros, président du groupe Adecco en France, en octobre dernier. Où en est ce processus de recrutement trois mois après ? “On a déjà embauché 3.000 personnes”, dont un un tiers “ont moins de 26 ans”, a assuré Alexandre Viros, mercredi dans La France Bouge

“Là où il va y avoir de la demande”

Qu’est-ce qu’un CDI “apprenant” ? Un contrat pour lequel une personne est recrutée sans avoir la formation adéquate pour un poste, dans des secteurs en tension sur le front de l’emploi, comme la maçonnerie ou de la fibre optique, par exemple. Ne pas savoir faire a priori, “ce n’est pas grave”, affirme Alexandre Viros. 

“Souvent, on vous embauche et (…) on vous fait monter en compétence, mais on ne vous forme pas à un nouveau métier”, diagnostique le président d’Adecco France. Cette fois, le groupe entend embaucher par exemple “des gens qui étaient près de Toulouse et travaillaient dans l’aéronautique, secteur en grande difficulté”. “Ils perdent leur emploi. Nous les embauchons en CDI apprenant, nous les formons au métier de technicien fibre optique, là où il va y avoir de la demande.”

“Sans passer par la case chômage”

“Ensuite, nos clients qui ont des besoins de techniciens en fibre optique nous appellent, nous demandent une mission et on fait ce qu’on appelle une délégation”, déroule le responsable. Résultat, selon lui : “On remet ces gens très rapidement sur l’emploi sans passer par la case chômage.”

Tous les renseignements sur ces offres de CDI “apprenants” sont disponibles sur le site internet d’Adecco, en agence, ou en appelant le Call center du groupe. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *