La neige est fortement tombée dans le Nord et dans l’Est. Jusqu’à 20 à 25 centimètres ont pu tomber sur certains départements et en Alsace, 12 000 foyers demeurent sans électricité. Vers midi, la vigilance orange a cependant été levée pour huit départements. Quant au département du Pas-de-Calais, il passe en vigilance crues.

Vigilance orange levée, 12 000 foyers toujours sans électricité

La nouvelle est tombée ce midi et a été délivrée par Météo France : les alertes orange neige et verglas concernant huit départements ont été levées. Les départements concernés sont les suivants : Ardennes (08), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68), Vosges (88), Territoire de Belfort (90). Le département du Pas-de-Calais (62) est toujours placé en vigilance orange, mais pour crues. D’après le bulletin de Météo France publié en début de matinée, les chutes de neige se sont arrêtées dans les Ardennes, le nord de la Lorraine et le nord de l’Alsace. Les intempéries se décalent progressivement vers le sud.

Vers midi, on dénombrait toujours quelque 12 000 foyers privés d’électricité à cause de ces chutes de neige, tel que l’a précisé à France Bleu Alsace Mohamed Hamdani, directeur délégué d’Enedis de la région. Les agents d’Enedis ont dû intervenir jusqu’à 1 heure du matin pour assurer la distribution en électricité et sont revenus sur le terrain à partir de 7 heures. Voici la liste des zones concernées : les vallées de Munster, de Guebwiller, Masevaux et Sainte-Marie-aux-Mines, le Sundgau et les zones de Wittisheim et Mussig.

Les accès pour remettre en marche les lignes électriques endommagées sont limités et d’après Enedis à France Bleu Alsace, on ne peut espérer un retour à la normal qu’à partir de Samedi. La station radio a également indiqué que les chutes de neige relevées ont pu atteindre jusqu’à 20 à 25 centimètres à certains endroits. Le secteur du Piémont a également constaté jusqu’à 30 centimètres. Enfin, jusqu’à 40 centimètres ont été vus dans les vallées de la Brûche, de Thann, de Sainte-Marie-aux-Mines, de Munster.

Les transports scolaires ne sont pas ou peu assurés

Tel qu’on peut le deviner, les préfectures des territoires concernés ont indiqué que les transports scolaires étaient très perturbés. Dans les départements des Ardennes, du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et des Vosges, les bus ne circulent pas en cette journée du vendredi 15 janvier.

Dans la Meuse, les transports scolaires ont également été interdits à la circulation. Toutefois, la préfecture du département a mentionné qu’à « partir de 14 heures, certaines lignes de bus seront autorisées à circuler pour garantir le retour des élèves internes vers leur domicile. »

En Moselle, les transports scolaires n’ont pas été assurés ce matin mais les lignes scolaires et interurbaines ont repris depuis 14 heures.

Dans le Pas-de-Calais, les transports scolaires, urbains et interurbains ont repris depuis 11 heures 30 après une interruption à partir de jeudi soir dernier.

Enfin, dans le Territoire de Belfort, les transports scolaires devraient continuer à circuler normalement, même si des perturbations pourraient se produire.

Le trafic routier et SNCF sont perturbés

Du côté du trafic routier, des camions ont été bloqués le soir du jeudi 14 janvier dans le département du Bas-Rhin. Des restrictions ont été instaurées pour les poids-lourds dépassant 3,5 tonnes : interdiction de rouler à plus de 70 km/h et de dépasser d’autres poids-lourds. En Lorraine, les restrictions de circulation sont encore d’actualité et le trafic des trams reste perturbé.

Quant au trafic SNCF, les TER ont été annulés entre Bâle et Mulhouse, Strasbourg et Sélestat avant 10 heures. Des retards sont à prévoir sur certains TGV.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *