Marquée par le contexte de crise sanitaire mondiale du Covid-19, l’année 2020 aura été rude pour bon nombre de start-ups, tant françaises qu’internationales. Seules les plus flexibles et inventives auront l’espoir de survivre en 2021. Pour ces dernières, a quel contexte, et à quelles évolutions doivent-elles s’attendre ?

Plusieurs éléments de réponses communiqués pas Techcrunch

Dans un récent article, Techcrunch a levé le voile sur les principaux faits contextuels auxquels les « jeunes pousses » devront se préparer pour continuer à croitre et évoluer.

L’un des principaux faits, et non des moindres pour les salariés qu’elle emploie, les mesures de télétravail resteront au premier plan. Elles devront donc investir dans des solutions dédiées et surtout sécurisées, dans un contexte ou les hackers tentent tout pour pénétrer les systèmes et y implanter leur ransomware.

Toujours sur le plan social, les start-ups devront développer leur politique d’« employee care », surtout dans un contexte économique ou des mesures de plans sociaux ou de réorganisation peuvent être annoncés. Dans les cas les plus extrêmes, des cellules psychologiques peuvent être mises en place. Mais dans les structures plus rentables qui souhaitent miser sur la croissance via le bien être de leurs salariés, elles pourront créer des postes comme « Chief Happiness Officer » (Responsable du bien-être).

A ce titre, plusieurs évènements internes pour réduire le stress et augmenter la productivité et la créativité des salariés peuvent être mis en place. Citons par exemple :

  • Des séances de Yoga 
  • Des méditations
  • Des séances de relaxation
  • Des hugs ou câlins collectifs

Le tout, pour l’heure, au format virtuel, la distanciation sociale étant toujours de rigueur tant que l’immunité collective n’est pas atteinte.

Des produits et services toujours plus high-tech

Du coté clients, le customer care reste lui une priorité majeure pour les start-ups. Du coté des produits, deux approches sont possibles au niveau de la gamme des produits et des services.

La première est de faire évoluer l’existant : nouvelles fonctionnalités, nouvelles matières, meilleur positionnement de prix grâce aux volumes d’achats ou aux économies d’échelles, conformité à des normes sévères…les possibilités d’évolution sont nombreuses.

La seconde, plus risquée mais offrant peut-être plus d’opportunités est de rompre avec l’existant, pour proposer une approche disruptive sur le marché. Ici, une enquête de marché préalable est plus que recommandée, sur un panel relativement important.

Digitalisation : une approche incontournable

Les français maitrisent de mieux en mieux les différentes plateformes numériques et les services numériques qu’elles offrent.

Si vous êtes start-uppeur, vous devrez donc miser sur le développement de fonctionnalités en ligne, pour que vos clients soient séduits.

Ces fonctions peuvent être déployés pour par exemple :

  • Les fiches produit
  • Les moyens de livraison
  • Les moyens de livraison
  • La politique des retours
  • Les opérations promotionnelles (couponing par exemple)

Exploiter le deep learning et l’intelligence artificielle niveau client

Les nouvelles technologies sont fréquemment mentionnées dans l’actualité du digital. Parmi celles qui sont efficaces au niveau de clientèle, le deep learning et l’intelligence artificielle sont des armes plus que redoutables.

Imaginez un client qui accepte vos « cookies » (dans le cadre du RGPD), et parcours votre site. Vous pourrez, grâce à ces technos, analyser quelles sont leurs besoins, et proposer en face de la publicité ciblée sur son navigateur internet. Démarche plus qu’utile s’il n’a pas trouvé de lui-même le produit sur votre cite, il sera guidé par la publicité.

Dès lors, vos taux de conversion grimperont en flèche, alors que vos taux d’abandon de panier, eux s’effondreront.

Optimisez « la livraison du dernier kilomètre »

2020 a été marquée par l’apparition des robots de livraison autonomes. En tant que société innovante, vous pourrez commencer à prospecter le marché pour voir ce que les différents prestataires peuvent vous proposer en la matière.

Si les moyens de livraison autonomes vous semblent peu accessibles, vous pouvez mettre en place plus simplement un système de click and collect efficace.

Enfin, pensez à vérifier régulièrement le positionnement de votre marque et vos produits sur le marché (« benchmarking »). Si vous avez déjà quatre ou cinq ans d’existence, un rebranding pourrait s’avérer nécessaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *