Le football français a annoncé vendredi qu’il allait se séparer de son principal diffuseur, le groupe Mediapro, qui détient la chaîne Téléfoot. Pour les abonnés, c’est une grosse déception et beaucoup se demandent déjà comment réagir. Europe 1 fait le point sur les suites à donner à votre abonnement en fonction de ce qui peut se passer.

DÉCRYPTAGE

La Ligue de football professionnel (LFP) a acté dans la nuit de jeudi à vendredi la fin du contrat avec le principal diffuseur de la Ligue 1, le groupe Mediapro. Si le protocole d’accord doit encore recevoir le feu vert, entre le 17 et le 22 décembre, du tribunal de commerce de Nanterre, cette annonce sonne le glas de la chaîne Téléfoot. Créée par le groupe catalan cet été, la chaîné a indiqué qu’elle continuera à diffuser le championnat de France de football “au moins jusqu’au 23 décembre”. Elle se tient même prête à émettre jusqu’au 31 janvier 2021, dans l’attente des futurs diffuseurs. Mais du côté des 600.000 abonnés revendiqués par la chaîne, la déception est grande. Et ils sont nombreux à se demander ce qu’ils peuvent encore obtenir de leur abonnement.

Du remboursement…

“J’attends de voir comment ça se passe effectivement pour la résiliation et, éventuellement, si on a droit à un remboursement ou à quelque chose comme ça”, se désole Thomas, samedi, au micro d’Europe 1. Que faire dans ces conditions ? Tout d’abord, si la chaîne arrête tout bonnement d’émettre, la situation est prévue par la loi. Les échéances peuvent être suspendues et un remboursement peut être obtenu.

… au tribunal

En revanche, si Téléfoot perd la Ligue 1 mais continue à diffuser certains programmes, il faudra sans doute passer par le tribunal pour un abonné voulant se faire rembourser. Il aura alors de bonnes chances d’obtenir gain de cause.

Enfin, un cas plus compliqué mais très fréquent représente plusieurs centaines de milliers d’abonnés. Il s’agit de toutes ces personnes qui ont Téléfoot grâce à une offre groupée de leur opérateur Internet : Téléfoot avec Netflix et Canal + avec une offre box par exemple. Dans ce cas là, une procédure juridique s’annoncerait extrêmement longue et complexe. L’abonné aura donc tout intérêt à se rapprocher de son fournisseur Internet et à négocier une remise ou un geste commercial.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *