Nous parlons d’une nouvelle révolution industrielle, un bouleversement culturel et économique. Enclenchée depuis presque 10 ans, la digitalisation est aujourd’hui une étape indispensable pour continuer à prospérer. Mais pourquoi parle-t-on de « révolution digitale » ?

L’avènement d’internet dans les années 80 et la démocratisation des outils numériques à partir des années 2000, ont complètement métamorphosé la société. La technologie a dépassé la science-fiction et en 30 ans, nos modes de consommation n’ont plus rien à voir. Le coût de production des mobiles et des ordinateurs n’a cessé de baisser, le smartphone le moins cher du monde ne coûte que 3.30 euros ! De plus, la puissance de calcul et les capacités de stockage des données n’ont cessé de croître. Notre smartphone à 3 euros renferme plus de puissance, que les ordinateurs qui ont envoyé un homme sur la lune en 1969 !

Voici les derniers chiffres sur le digital en France. Comme vous le voyez, 92% de la population française utilise internet et 74% ont déjà surfé sur mobile. Les réseaux sociaux quant à eux ont été adoptés par plus de la moitié des français. Cette tendance ne cesse de s’accentuer : En janvier 2019, 60 millions de français se sont connectés à internet. Soit 13 millions d’utilisateurs en plus en 1 an.

digital

Cette ouverture au monde a replacé le consommateur au centre de la relation client. Celui-ci est informé et exigeant. Grâce à la transparence des informations sur internet, aux échanges, forums, avis clients, etc… Les entreprises sont obligées de veiller à leur e-réputation et d’accepter les interactions avec leurs clients. C’est une véritable démocratie qui s’est installée sur internet. La notion de fidélisation s’étiole, le consommateur n’hésitera plus à se détourner d’une marque pour lui préférer sa voisine.

Dans cette nouvelle ère, où la relation clients/entreprises change, la transition numérique permet d’innover et se différencier. Une opportunité concurrentielle mais aussi le moyen d’atteindre et d’enchanter ses clients.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *