Pointé du doigt pour son attitude envers les commerçants touchés de plein fouet par la crise, le secteur des assurances tente de répondre aux critiques en soutenant la reprise de l’économie au niveau local. C’est le cas d’Axa France, qui lance mardi une opération “ReBons”. Son PDG, Jacques de Peretti, était l’invité d’Europe 1, lundi soir.

INTERVIEW

Est-ce une défaite ? Les assureurs ont concédé lundi un gel des primes l’an prochain aux entreprises des secteurs les plus touchés par la crise, comme l’hôtellerie-restauration. Pour le PDG d’Axa France, Jacques de Peretti, “il est inexact de penser que nous avons besoin d’avoir le bras tordu” par Bercy pour céder sur cette mesure. Et le responsable d’insister, au micro d’Europe 1, sur l’opération “ReBons” que son groupe prépare pour soutenir le commerce local, très durement touché par la crise du coronavirus depuis plusieurs mois.

“Retrouver des clients”

En plus du gel des primes d’assurance et du maintien de la garantie pendant le premier trimestre en cas d’incapacité à payer cette prime, Axa France “a décidé de mettre 500 millions d’euros dans les PME et les TPE des secteurs concernés. [Cela va permettre de] les aider à avoir des fonds propres et de pouvoir investir, mais surtout au travers d’une opération très importante”, explique Jacques de Peretti à propos de cette opération “ReBons” lancée mardi.

L’objectif affiché par le groupe aux 400.000 clients ? “Aider les commerçants de proximité à retrouver des clients de façon concrète”, défend Jacques de Peretti, qui reconnaît que le secteur des assurances a “peut-être manqué de diplomatie” dans cette gestion de crise. 

Bons d’achat de 20 euros

Concrètement, Axa France va “offrir 200.000 bons d’achat à (ses) clients pour que ces derniers aillent dans les commerces de proximité autour des 3.200 agences” du groupe. “Ces bons d’achat ont une valeur de 20 euros chacun et seront distribués par nos agents généraux.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *