Après avoir souffert en novembre en raison du confinement, l’activité économique va retrouver un peu de couleurs au mois de décembre, sans toutefois revenir à la normale, selon les prévisions de l’Insee. L’Institut maintient également sa prévision d’un PIB en baisse de 9% pour l’ensemble de l’année 2020.

Au mois de novembre, avec la fermeture des bars, des restaurants, des commerces dits non-essentiels, mais aussi des cinémas et des salles de spectacle, l’activité économique a enregistré un recul de 12% par rapport à ce qu’elle est traditionnellement à cette période de l’année. Si elle ne va pas retrouver un niveau normal en décembre, car il y a encore des activités interdites, le recul va néanmoins s’atténuer :  il sera de 8%, selon les pronostics de l’Insee.

Cette éclaircie est principalement due à la consommation, qui sera certes encore en baisse par rapport à la situation qui prévalait avant la crise (une baisse de 6% entrevoit l’Insee), mais le repli sera nettement moins fort qu’au mois de novembre où les achats des ménages affichaient une baisse de 14%.

L’Insee observe les requêtes Google

Pour sortir ces prévisions, l’Insee s’appuie sur ses données habituelles, mais aussi sur des indicateurs qui permettent de mieux mesurer la réactivité des comportements. Comme par exemple les transactions par carte bancaire, ou l’évolution des requêtes sur Google. On apprend ainsi que les recherches autour des mots “train” et “vols” sont reparties à la hausse vers la fin novembre, tout comme les requêtes “cinéma” et “théâtre”. Il y a même aussi un frémissement des requêtes “restaurant” et “hôtel”, alors qu’on sait que les restaurants ne pourront rouvrir au mieux que le 20 janvier.

Pour l’ensemble de l’année 2020, l’Insee maintient sa prévision d’un PIB en baisse de 9%.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *