Dans Paris et sa banlieue, le prix de l’immobilier ne flambe plus. Effet indirect de la crise sanitaire du Covid-19, les prix des appartements en région parisienne repartent à la baisse pour la première fois depuis près de dix ans, selon les indicateurs avancés des notaires du Grand Paris.

-1,2% dans Paris intra-muros

De manière générale, la cote des appartements anciens a reculé de 0,8 % en Île-de-France de juillet à septembre 2020. Un recul dans les promesses de ventes, inédit depuis 2012, qui doit se matérialiser d’octobre 2020 à janvier 2021, au moment de la signature de l’acte de vente définitif.

Cette baisse est un peu plus marquée dans Paris intra-muros, avec -1,2%, ce qui signifie que le prix au mètre carré dans la capitale n’atteindra pas les 11.000 euros, mais tournera davantage autour des 10.700 euros.

Délais de vente allongés, négociations plus serrées

Comment l’expliquer ? Selon les notaires, ce phénomène est la conséquence du premier confinement. En effet, durant cette période, les délais de vente se sont allongés, ce qui a permis des négociations plus serrées.

Toutefois, cela ne concerne que les appartements. Du côté des maisons, les prix sont à la hausse en Île-de-France avec +9,5% sur l’année dans la petite couronne, selon les estimations des notaires. La demande en maisons est en effet plus forte depuis le printemps dernier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *