Une nouvelle équipe pour une fédération qui prépare sa mue. Jeudi 5 décembre, Roselyne Hubert a été élue à la présidence de la Fnadir, la fédération nationale des associations régionales des directeurs de centres de formation d’apprentis. Elle succède à Patrick Maigret. Après trois mandats d’un an, ce dernier a pris la décision, avec son équipe, de ne pas se représenter. Le passage de relais a eu lieu, lors du congrès national annuel de la fédération qui s’est tenu à Troyes, les 4 et 5 décembre.

Malgré le mouvement de grève qui a affecté les transports, la manifestation a réuni plus de 150 participants « Nous sommes à une période charnière de la réforme, il était important de se retrouver et d’échanger à un moment où l’environnement des CFA est en pleine transformation », souligne Patrick Maigret. Le congrès a été l’occasion de faire le point sur les évolutions à court terme y compris le transfert des stocks de contrats d’apprentissage aux opérateurs de compétences. Les enjeux à plus longue échéance telle que la certification qualité étaient aussi à l’ordre du jour.

Accompagner les changements

Directrice d’un CFA du groupe IGS à Lyon et présidente de l’Ardir [ 1 ]Association régionale des directeurs de CFA jQuery(“#footnote_plugin_tooltip_2191_1”).tooltip({ tip: “#footnote_plugin_tooltip_text_2191_1”, tipClass: “footnote_tooltip”, effect: “fade”, fadeOutSpeed: 100, predelay: 400, position: “top right”, relative: true, offset: [10, 10] }); Auvergne-Rhône Alpes, Roselyne Hubert et les membres du nouveau bureau prennent leurs fonctions à un moment clé. 2020 sera en effet l’année de la généralisation du nouveau mode de financement des CFA. Un changement qui intervient sur un marché désormais ouvert à la concurrence. Dans ce nouvel environnement, la fonction de directeur de CFA évolue. « Il va falloir intégrer davantage les problématiques de concurrence et de qualité, définir de nouveaux modèles économiques et accompagner les équipes en interne », explique Roselyne Hubert.

Dans ce contexte, la Fnadir aura un rôle important à jouer. Pour aider les directeurs de CFA à aborder ce tournant, la nouvelle équipe entend favoriser les échanges et le partage d’expériences, assurer une veille et des travaux prospectifs sur tous les sujets liés à l’apprentissage et faire le lien avec les institutions et les nouvelles parties prenantes des CFA tels que les opérateurs de compétences.

Une fédération en transformation

Dans ce nouveau paysage, la fédération va elle aussi se transformer avec pour objectif de renforcer son action sur le plan national tout en conservant une dimension locale. « Les décisions qui concernent l’apprentissage se prennent davantage au niveau national aujourd’hui mais nos structures sont ancrées dans les territoires et sur certains sujets les relations avec les conseils régionaux vont continuer », commente Roselyne Hubert. Les réflexions sur l’évolution de l’organisation de la Fnadir amorcées sous la présidence de Patrick Maigret vont se poursuivre.

Passer d’une fédération d’associations à une association nationale de directeurs de CFA dotée de délégations régionales, ou encore ouvrir les portes de l’organisation à d’autres acteurs de l’apprentissage font partie des pistes explorées. « En lien avec le conseil d’administration, un collectif de directeurs de CFA va travailler sur toutes ces questions au cours des prochains mois », précise la nouvelle présidente. Des arbitrages devraient être présentés lors d’une assemblée générale extraordinaire programmée au mois de juin.

 

Le nouveau bureau de la Fnadir

Présidente : Roselyne Hubert, présidente Ardir Auvergne-Rhône Alpes

Vice-président : Raphaël Arbina, président Ardir Nouvelle-Aquitaine

Vice-président : Pascal Picault, vice-président Ardir Île-de-France

Secrétaire : Manuèle Lemaire, vice-présidente Ardir Île-de-France

Trésorier : Jean-Philippe Audrain, président Ardir Centre-Val de Loire

 

Notes   [ + ]

1. Association régionale des directeurs de CFA

function footnote_expand_reference_container() { jQuery(“#footnote_references_container”).show(); jQuery(“#footnote_reference_container_collapse_button”).text(“-“); } function footnote_collapse_reference_container() { jQuery(“#footnote_references_container”).hide(); jQuery(“#footnote_reference_container_collapse_button”).text(“+”); } function footnote_expand_collapse_reference_container() { if (jQuery(“#footnote_references_container”).is(“:hidden”)) { footnote_expand_reference_container(); } else { footnote_collapse_reference_container(); } } function footnote_moveToAnchor(p_str_TargetID) { footnote_expand_reference_container(); var l_obj_Target = jQuery(“#” + p_str_TargetID); if(l_obj_Target.length) { jQuery('html, body').animate({ scrollTop: l_obj_Target.offset().top – window.innerHeight/2 }, 1000); } }

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *