Le 19 mars dernier, France Digitale organisait avec CNP Assurances un workshop #NoBullshitTalk au Wagon dédié à la collaboration entre grands groupes et startups.

Pour
« ré-inventer l’assurance ensemble », CNP Assurances était représenté
par Open
CNP
, son fonds de corporate venture. Deux startups avaient répondu à
l’invitation : Zelros, assurtech à succès
spécialisée dans l’intelligence artificielle, et Lydia, l’application mobile de paiements
entre amis, qu’on ne présente plus.

Tout au long de la soirée, les équipes d’Open CNP, de Zelros, et de Lydia ont partagé avec une cinquantaine de participants les différents aspects de leur aventure collective. Clara Audry, CapHorn Invest, et Board Member de France Digitale, animait les échanges, autour d’Antoine Porte, CEO et co-fondateur de Lydia, Christophe Bourguignat, CEO et co-fondateur de Zelros, Valérie Estival, Responsable Développement CNP Assurances, et l’équipe d’Open CNP : Jonathan Denais, Head of Investments, David Gâche, Head of Partnerships, et Magali Noé, Chief Digital Officer.

De gauche à droite : Jonathan Denais, David Gâche, Magali Noé, et Clara Audry.

Open CNP : un fonds qui ose

La
collaboration entre startups et grands groupes figure parmi les grands sujets
de la transformation à l’œuvre dans le secteur de l’assurance. CNP Assurances
s’est donc doté depuis 2016 d’un véhicule  d’investissement dédié à cette collaboration :
un fond de corporate venture, Open
CNP
, qui ambitionne d’investir 100 millions d’euros en Seed et Série
B dans des startups innovantes en lien avec les métiers de CNP Assurances.

Un « fonds qui ose », soutenant dès la
première heure Alan,
qui disrupte un marché bien établi en proposant une assurance santé 100%
digitale.
 Mais avec quelles
conséquences ? L’avenir le dira : pour certains assureurs, soutenir
Alan, c’était faire « entrer le loup dans la bergerie ». Pour
l’heure, Alan a imposé un nouveau standard pour l’expérience client dans le
secteur, inspirant et challengeant les acteurs traditionnels.

Une grande maison, de grands défis

Pour
transformer la grande maison CNP Assurances, un programme dédié et sur-mesure
était nécessaire. L’offre d’Open CNP est claire : nouer des partenariats
ajustés avec des startups, en offrant un accompagnement personnalisé et la
disponibilité d’une équipe confirmée. Au-delà
d’une méthode de collaboration respectueuse du rythme et de la liberté des jeunes
pousses, le numéro un de l’assurance-vie des particuliers en France apporte
bien sûr son assise financière solide.

Lorsqu’Open
CNP investit, c’est en faisant le pari de la réussite du projet, sur le marché
européen, pour le moment. Le fonds mène une veille attentive sur les futurs
leaders de l’assurance, avec trois ambitions : collaborer d’un point de vue
business, plateformiser leur offre, et travailler sur la relation client pour
fournir un service du meilleur niveau.

Lydia : le partenariat inattendu

Antoine Porte,
CEO de Lydia, le reconnaît : il ne s’attendait pas à une telle
efficacité ! Créer un produit
assurance avec un parcours simple et intuitif, de la souscription à la
résiliation en passant par la déclaration de sinistre, entièrement
digitalisé : c’est ce qu’a permis le partenariat avec Open CNP.

En deux
semaines seulement, avec l’aide du courtier affinitaire SPB, l’équipe a construit un nouveau produit
d’assurance couvrant le téléphone mobile, support capital de l’application. CNP
Assurances a apporté son expertise du métier, à travers la mobilisation de ses
juristes et de ses actuaires, qui collaboraient avec les équipes de la startup
pour rendre les termes spécifiques au secteur compréhensibles. Une méthode de
travail agile, avec un feedback loop très rapide, a permis d’affiner le produit
pour le rendre le plus clair et le plus accessible, le plus rapidement
possible.

D’autres
produits ont suivi, comme le lancement d’une assurance de prêt à la
consommation. A un rythme de deux ou trois lancements produits par an, Lydia
poursuit son développement avec ses partenaires. Pour Antoine Porte, l’expérience
est positive : la collaboration avec un grand groupe peut même s’avérer plus
simple qu’avec une startup !

Zelros : l’intelligence artificielle au service
des collaborateurs

Avec Zelros, Open
CNP a vite compris les enjeux liés à l’intelligence artificielle. L’ambition était
grande : permettre l’avènement de l’employé augmenté. L’idée est venue à
Christophe Bourguignat lors d’un stage dans un centre de gestion : il constate alors la complexité d’accéder
simplement à l’information
. La frustration et l’agacement touchent aussi
bien les clients que les collaborateurs.

Pour résoudre
ce problème, il aurait pu imaginer de nouvelles applications à destination des
collaborateurs. Mais ce sont des interfaces conversationnelles qui vont voir le
jour, grâce au développement de l’intelligence artificielle. Le gestionnaire pose ses questions en
langage naturel, l’interface lui répond.

Mises à
disposition des gestionnaires, ces interfaces leur permettent de gagner du
temps. Cela représente aussi une aide dans la prise de décision, dans un cadre
réglementaire toujours plus complexe. C’est aussi l’accès à des données
jusqu’alors difficilement disponibles, comme par exemple le délai d’une action
initiée sur un contrat d’assurance vie.

Les
gestionnaires et les experts CNP Assurances ont apporté leurs regards et leurs
conseils sur les cas d’usage développés. Une construction au service de
l’activité et de la performance collective, utilisée aujourd’hui par plus de
700 collaborateurs, avec une conviction : pour bien servir les clients, il faut bien servir les collaborateurs.

Deux mondes au service d’une ambition commune

En se liant à Lydia
et Zelros, CNP Assurances démontre concrètement la richesse que représentent
les partenariats entre grands groupes, fintechs et assurtechs, à la fois en
termes d’expérience client, et d’expérience collaborateur. Avec une approche
pragmatique et respectueuse des jeunes pousses accompagnées, Open CNP réussit à
distiller au sein du groupe une certaine forme d’innovation, et assure ainsi, à
sa façon, tous les avenirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *